lundi 4 juin 2012

Rose, Tatiana de Rosnay


" Quoi qu'il en soit, le passé est tout ce qui me reste."




Paris, Second Empire, les travaux d'Hausman modifient petit à petit le visage de la capitale. Définitivement il y aura un avant et un après et un Paris plus moderne avec de grands boulevards et de grandes avenues commencent à voir le jour. Derrière ce faste, qu'aujourd'hui encore des visiteurs du monde entier viennent admirer, il y a des quartiers rasés, des familles entières expropriées et un Paris convivial et chaleureux qui disparaît. Et puis, il y a Rose pour qui la promesse faite  à son mari sur son lit de mort de ne jamais quitter cette maison, est la seule et unique chose qui compte. Contre le baron et l'empereur elle va se battre pour conserver cette belle demeure qui renferme pourtant un terrible secret... 

Une histoire de Paris que personnellement j'ai découvert. Un page douloureuse qui modifiera désormais un peu ma vision de cette capitale. Et quand je me promènerai à Paris, je penserai désormais à la charmante et déterminée Rose et à travers elle à toutes ces familles bien réelles qui ont vu leurs vies bouleversées à jamais et leur maison définitivement rayée de la carte. Un sujet délicat traité avec délicatesse où l'on retrouve un thème récurant chez Tatiana de Rosnay: les murs ont une histoire et une mémoire ( La mémoire des murs bien sûr, mais aussi dans Elle s'appelait Sarah et j'en oublie d'autres sans doute). Un livre que définitivement je ne peux que vous conseiller vivement!!

"Il est difficile d'imaginer que mon petit monde, peuplé de personnages familiers de notre rue, Alexandrine et ses vitrines irrésistibles, M. Bougrelle et sa pipe, M. Helder saluant sa clientèle, M. Monthier et les appétissantes bouffées de chocolat qui émanaient de sa boutique, le rire guttural de M. Horace et ses invitations à venir déguster ses dernières livraisons, difficile de croire que tout cela était voué à disparaître.Notre pittoresque rue avec ses bâtisses étroites blotties autour de l'église allait être balayée de la surface de la terre."

A mercredi pour le tuto du cadre customisé offert à ma petite maman. Bon début de semaine à vous!

Cricri

"Par son silence, un mur peut révéler beaucoup de vérités ." Zhang Xianliang

4 commentaires:

Sandra Tessari a dit…

Un auteur récurent chez toi! (je n'arrive pas dire "auteure"!!!).... c'est gage de qualité, c'est sur, avec Paris pour toile de fond cette fois-ci!

Toutes mes excuses, mais impossible d'envoyer ma news.... je suis tributaire d'eux...(J'enverrai la suite dès que ce sera rétabli!)
Bisous, et bonne semaine qui commence sous la pluie battante ici, beurk.....

robenjfan a dit…

coucou
désolé ma chere cricri pas tres presente en ce moment meme pas le temps de lire un ptit bouquin , et dire qu il faut je choississe ceux de mes vacances !
je lis des listes en ce moment amusant ? non !
merci pour ton partage et tes coms bonne journée bisous ;)

maurienne a dit…

excellent ce livre, je suis en train de le lire d'ailleurs j'ai pratiquement terminé.
j'aime beaucoup la façon d' ecrire de Tatiana de Rosnay... et sa façon de nous plonger dans l'ambiance.
et j'aime beaucoup aussi ta façon de résumer le livre et effectivement comme tu dis ça fait voir Paris d'un autre oeil.
bisous

PrEScilLIA a dit…

ca va beaucoup me plaire ! j♥ sa facon d'écrire et la tienne de la décrire ! ♥
bisousssssssss

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails