dimanche 11 novembre 2012

L'origine de la violence, Fabrice Humbert


"Si la mémoire s'arrêtait en même temps que meurent les générations, l'humanité n'existerait plus."


Lors d'un voyage scolaire au camp de concentration de Buchenwald, un jeune professeur tombe nez à nez avec une photo d'un détenu qui ressemble étrangement à son père. De retour en France, cette découverte le hante et il décide de mener son enquête afin de trouver réponses à ses questions. David Wagner, tel est le nom de ce prisonnier qui se trouve être son véritable grand père.


Cette quête de la vérité où se déroule l'histoire cachée de sa famille va tourner à l'obsession et va mener le narrateur vers une réflexion plus large sur l'origine du mal et de la violence. Un livre superbement écrit et qui plus est extrêmement utile toutes générations confondues. Une piqûre de rappel jamais inutile mais qui va bien au delà du témoignage et qui nous pousse vers une analyse du pourquoi du comment de la barbarie.   

"Je n'éprouve pas d'amour pour cet homme que je n'ai jamais connu et qui n'en méritait peut-être aucun. Passé disparu, poussière dissipée, il ne restera malgré les témoignages, qu'une ombre. Mais je suis engagé aux côtés de la mémoire de David Wagner, notion plus abstraite et plus nuancée que l'amour. J'ai voulu savoir ce que les coupables sont devenus parce que la mémoire a deux visages: celui de l'homme tombé à terre et celui de l'homme qui l'a fait tomber. Autour vit le système qui a permis le crime. C'est à ces trois termes de la mémoire que je me suis intéressé." 

Excellent dimanche à vous que j'espère aussi ensoleillé que chez moi et à mardi pour du scrap.

Cricri  

"Aucune violence n'a jamais ajouté à la grandeur des hommes." Jean Guehenno

3 commentaires:

presci a dit…

C'est un thème que j'aime lire ; un morceau de l'histoire qui me touche tjs beaucoup...
Gros bisous !! ici pas de soleil hélas !!!... A bientot pour des nouvelles :) ♥

maurienne a dit…

merci du conseil
un sujet difficile et poignant..
bisous

Sandra Tessari a dit…

Vaste programme, et sujet grave cette fois.
Mais comme tu le dis, on n'en a jamais assez entendu sur ce thème..... La vie, la mort..... éternel sujet qui fait toujours fantasmer l'humanité!
Bisous, grisou ici.....

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails