dimanche 2 juin 2013

Le jardin des secrets, Kate Morton



"On fait sa vie avec ce que l'on a, pas avec ce qui nous manque."


1913, une petite fille de 4 ans perdue sur un bateau en partance pour l'Australie. Elle est seule et elle attend la 'conteuse' qui lui a dit de ne pas bouger, de ne parler à personne et de l'attendre. Elle ne réapparaît pas et le bateau lève l'encre. A son arrivée à Brisbane, elle est recueillie par de braves gens qui ne lui révéleront le mystère de ses origines qu' à sa majorité. Elle décide alors de faire la lumière sur son passé. Mais ses recherches doivent prendre fin le jour où sa propre fille lui confie la petite Cassandra. A la mort de sa grand-mère, Cassandra hérite d'une maison dans les Cornouailles, intriguée, elle décide de s'y rendre, comme attirée par un besoin vital.

Un livre qui se dévore comme un conte. Une puissance narratrice hors du commun qui ne vous lâche qu'une fois la dernière page tournée. Un suspens incroyable qui vous demande à chaque fois un effort surhumain pour mettre un terme à votre lecture du jour. Pourquoi pas ne pas imaginer le lire et l'engloutir en une fois au bord d'une piscine ou sur la plage cet été? Attention au coup de soleil, toutefois, parce qu'il fait quand même près de sept cents pages! Un secret, tellement bien ficelé qu'il ne se dévoilera complètement qu'au terme de votre lecture. 

"Ce fut plus fort qu'elle. Elle se pelotonna sur le lit de camp et lut. L'endroit-frais, calme, secret- était idéal. Cassandra se cachait toujours pour lire, sans savoir pourquoi d'ailleurs. Comme si malgré elle, elle se sentait vaguement coupable de paresse; comme si c'était mal de s'abandonner à une activité aussi délicieuse.
Pourtant, elle s'y laissa aller, tomba de son plein gré dans le terrier du lapin, comme dans 'Alice', pour déboucher dans un conte plein de mystères et de magie où il était question d'une princesse qui vivait avec une vieille femme aveugle dans une chaumière à la lisière d'une sombre forêt."

Bon fin de dimanche et à mardi pour une page de scrap (et oui, vous ne rêvez pas!).

Cricri

"Mon âme a son secret, ma vie a son mystère." Alexis Felix Arvers

2 commentaires:

Sandra Tessari a dit…

Il faut vraiment du temps pour s'attaquer à un tel pavé! Il est vrai que les vacances d'été sont idylliques pour ça, car l'hiver, quand la lumière est faible, on n'a qu'une envie, s'endormir rapidement.....
Tu as du courage!
Big bisous <3

Garance a dit…

Encore un livre qui donne envie. j'ai déjà commencé à préparer ma pile de livre pour les vacances, je garde l'idée pour la bibliothèque du village. Bisous

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails