lundi 30 septembre 2013

Juste après dresseuse d'ours, Jaddo


"Et à part médecin, vous faites quoi comme métier?"





Jaddo est une jeune généraliste remplaçante qui raconte ses expériences sans fard ni romance. Étudiante en médecine, externe et enfin interne à l'hôpital, autant d'histoires de patients, de médecins, d'infirmières et autres situations absurdes, drôles et émouvantes. 

Travaillant dans le milieu hospitalier, je ne pouvais passer à côté de ce livre. Et je n'ai pas été déçue. C'est un condensé d'histoires, burlesques, touchantes et emplies de cette colère saine et bienvenue face aux aberrations du système. Dès les premières lignes, on a le sourire aux lèvres, très vite la larme à l'oeil et l'indignation qui bouillonne. Jaddo nous rappelle que la médecine gagnerait beaucoup à être plus humaine et à retrouver un semblant de bon sens. Le rythme soutenu avec ces chapitres courts et cinglants et l'humour décapant de l'auteur ne peuvent que faire mouche même s'ils doivent aussi faire grincer certaines dents...  Ce récit fait suite au blog qu'elle a ouvert voici quelques années et dont voici le lien.

"Quand j'explique les règles hygiéno-diététiques (voui, on appelle ça comme ça, faire la morale, en médecine. On dit 'règles hygiéno-diététiques'. Je ne sais pas vous, mais moi, une formulation avec 'règles' et 'hygiéniques' dedans, je trouve pas ça super sexy), je n'arrive pas à rentrer dedans.
Je n'y crois pas.
Le type, en face, il a pas attendu cinquante ans qu'une fille avec des couettes vienne lui expliquer que c'est mieux de manger des haricots verts que des pizza, et que fumer ça donne le cancer du poumon."

Et parce que je n'ai pas su choisir entre les deux extraits, je vous livre le second.

" Elle n'est malade de rien, au siècle où on doit forcément être malade de quelque chose.
Même les chiffres, les implacables chiffres qui prouvent noir sur blanc une maladie bien nette et sans bavure, même les chiffres ne parviennent pas à trouver de quoi elle meurt.
Et pourtant, elle meurt.
Au ralenti. En flottant. Comme une chandelle qui s'éteint tout doucement. Elle meurt de rien. Elle meurt de tout. Elle meurt de la vie. 
ça arrive encore."

Bon début de semaine à vous et à mercredi pour un tuto...

Cricri

"A vouloir enseigner trop de médecine, on n'a plus le loisir de former le médecin."Jean Hamburger

5 commentaires:

sisi a dit…

ho la la je note tout de suite et vais voir si je trouve !!!!

Sandra Tessari a dit…

Très tentant!........... et Jean Hamburger était le papa de Michel Berger!

Pauline h. Créations a dit…

Très tentant !!! Ça me fait penser au blog "Alors voilà" que je suis depuis longtemps maintenant et dont l'auteur, jeune médecin (en cours de thèse) vient de sortir un livre. Voici le lien, cela peut peut-être te plaire : http://www.alorsvoila.com/

maurienne a dit…

bon voilà tu as gagné, j'ai envie de le lire !!!
bisous

maurienne a dit…

et merci pour le lien !!!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails