jeudi 27 juin 2013

La petite cloche au son grêle, Paul Vacca


" D'ailleurs, on ne fait jamais le tour d'un livre, on n'épuise jamais la totalité de son mystère. C'est même peut-être ce qui nous échappe qui est le plus important..."


Paolo, 13 ans, vit avec ses parents cafetiers dans un petit village du nord de la France. Il est à l'âge des découvertes et des sens en éveil. Lors d'une promenade le long de la Soane, il récupère un livre abandonné par la fille dont il est amoureux. Enivré par le parfum qui s'en dégage, il décide d'entamer sa lecture. Et ce livre n'est autre que Du côté de chez Swann, de Marcel Proust. Sa mère, à la santé fragile, lectrice assidue, va partager pleinement sa passion avec son fils. 

Un livre poignant dont la lecture m'a bouleversée. Mais attention tout se fait dans la douceur et la délicatesse.On y trouve l'amour, d'une mère et d'un père pour leur fils, les premiers émois d'un jeune homme pour une de ses petites camarades mais aussi les doutes et les réalités de la vie qui sont surmontés par la force d'un livre et d'un auteur hors du commun.

   "Il suffit d'un goût, d'un parfum, d'une sonorité, pour que le passé et les êtres que l'on a aimés se mettent comme par magie à revivre en nous. Mon chéri, les êtres que l'on aime ne meurent pas tant que leur souvenir reste vivant... Cette madeleine, c'est justement ça. Une sensation quasi impalpable. Inattendue et fugace, mais porteuse d'éternité."

Bonne journée et à samedi pour une carte.

Cricri

"Que de bonheurs possibles dont on sacrifie ainsi la réalisation à l'impatience d'un plaisir immédiat." Marcel Proust

3 commentaires:

isababa a dit…

Comme toujours ton résumé nous donne envie de s'y mettre illico.... je prends note en tout cas !!
Merci de puiser pour nous dans le fin fond de la bibliothèque !
Bisous bisosus

Sandra Tessari a dit…

Autre lecture, autre ambiance.
C'est bien, tu changes de style! Moi, je reste souvent dans le même esprit, mais en changeant d'auteur!
Bisous, et bonne lecture puisque le week-end se profile.... on a plus de temps!

Garance a dit…

Bonjour Cricri,
Ton billet du jour me donne envie de relire ce livre que j'ai lu à sa sortie il y a quelques années. J'avais adoré, - j'ai retrouvé dans ce café raconté l'ambiance des moments chez mon grand père qui avait ses "habitudes" dans certains d'entre-eux et m'emmenait dans ses "tournées"...et j'écoutais, j'écoutais. Oh il n'était pas question de s'enivrer ! mais plutôt de rencontres. Lorsque Paolo, devenu homme pousse la porte de ces souvenirs, c'est moi qui entre avec lui et entend cette petite cloche. Ma petite Madeleine à moi...
Merci Cricri pour m'avoir rappelé tout ça. Bises

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails