dimanche 15 septembre 2013

La nostalgie heureuse, Amélie Nothomb


"Tout ce que l'on aime devient une fiction."



Amélie retourne au Japon à l'occasion du tournage d'un reportage sur la terre de son enfance. Seize ans qu'elle n'y a plus mis les pieds. Avant de s'envoler pour le pays du soleil levant, elle contacte l'amour de ses vingt ans et ils projettent de se revoir lors de son séjour nippon. Elle y retrouve également avec émotion sa nourrice qui vit seule et abandonnée de ses enfants. Le quartier de son enfance a été rasé et le Japon est marqué au fer rouge depuis la catastrophe de Fukushima mais cela n'entache en rien ses souvenirs heureux.

Un récit court et chargé d'une multitude d'émotions différentes qui bouleversent l'auteur/narrateur. Une madeleine de Proust à la japonaise à déguster sans réserve. Amélie nous a déjà livré pas mal de détails de son enfance à travers ses livres mais, cette fois, c'est un roman beaucoup plus intime et personnel. Le seul inconvénient c'est qu'il faut, pour bien l'appréhender, avoir lu les précédents tomes de son existence (Stupeur et tremblement,Métaphysique des tubes, Ni d'Eve ni d'Adam). Un livre qui semble un peu trop réservé aux initiés. Si vous n'avez jamais lu d'Amélie Nothomb, je ne vous conseille pas de commencer par celui-là. Mais cela n'enlève en rien cette qualité d'écriture exceptionnelle et ce sens de la formule extraordinaire.
  
"Tout est accompli. A vingt ans, j'ai fait ce que font les gens de cet âge. Les choses se sont passées idéalement. A deux fois fois vingt ans, je peux regarder en arrière sans crainte, ni regret. Il n'y a pas de dégâts: le fiancé de mes vingt ans ne m'en veut pas, il est heureux, sa vie est réussie, les souvenirs sont bons. En conséquence de quoi il m'échoit une récompense inattendue, celle qu'espèrent les moines zen: je ressens le vide. En Occident, ce constant apparaît comme un échec. Ici, c'est une grâce et je le vis comme telle."

Bon début de semaine et à mercredi pour une page de scrap.

Cricri

"La nostalgie; la fiancée des bons souvenirs qu'on éclaire à la bougie." Grand Corps Malade

3 commentaires:

chrysé a dit…

Encore jamais lu Amélie Nothomb !!
Mais je vais m'y mettre !!
J'ai repris a fond la lecture depuis Avril, là j'en suis à mon 6e livre...
"Les enfants de la liberté" de Marc Levy

Bonne semaine
BiZzzz

Sandra Tessari a dit…

J'aime le personnage atypique, mais bizarrement, je n'ai jamais été attirée par la lecture d'un de ces livres?.... Et pourtant, elle a tant de succès!....

maurienne a dit…

Plutot particulière comme auteure mai s on s'y prend bien ..
bisous

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails